Selon la légende, le deuxième trimestre de grossesse serait la parenthèse de douceur de ces neufs mois où bébé grandit. Spoiler alert : oui et non. Après trois premiers mois où le corps subit les premiers bouleversements hormonaux et psychologiques, comme je vous l’expliquais récemment dans l’article de Mon premier trimestre de grossesse, les trois mois suivants réservent aussi leur lot de bonnes et moins bonnes surprises.

Une nouvelle notion du temps

Depuis que je suis enceinte, on me répète souvent de ne pas trop me préoccuper du moindre petit détail et de profiter au maximum de ma grossesse. Sur le fond, oui. En revanche, sur la forme, c’est un peu plus compliqué. Le temps c’est accéléré ! Les jours défilent à une vitesse folle. Neuf mois, c’est long et en même temps si court quand on se prépare à accueillir un bébé. Le temps devient une donnée stressante pour moi. Ce qui me permet de relativiser c’est de faire le point. Je me pose, je respire, je regarde tous les achats effectués pour bébé doux, ceux qui restent encore à faire – peu, heureusement – et les examens réalisés. Voir l’avancée de ma grossesse sous ses différents angles me permet d’être rassurée et d’évacuer ce stress présent un peu trop souvent à mon goût.

Apprendre à se faire confiance

Futurs parents, sachez vous faire confiance. Il est toujours bon d’avoir des conseils de son entourage, certes, mais c’est vous qui savez le mieux ce qui est bon pour vous et votre bébé. S’il y a bien une chose que j’ai comprise et que je conseille aux futurs parents, c’est de vous faire confiance. Les conseils et remarques, aussi bienveillants soient-ils, vont venir de toute part et il faudra apprendre à faire le tri. Malheureusement, même s’ils partent d’une bonne intention, ils sont souvent culpabilisants. Ce qui peut engendrer encore plus de stress chez les parents. La grossesse en elle-même est un immense changement dans une vie et emmène avec elle son lot de hauts et de bas. Les futurs parents ont donc besoin d’accompagnement et non de jugement.

De nouvelles sensations

À l’image de chaque grossesse, chaque trimestre est différent. Je n’ai pas vécu ces deux premiers trimestres de la même façon. Si le premier était surtout ponctué par les symptômes et autres petits maux de la grossesse, le second était moins éprouvant physiquement mais chargé en émotions. En effet, c’est au cours de ce deuxième trimestre que le ventre s’arrondit et que les premiers coups de bébé se font sentir. Revenons sur ces deux points.

Rendez-vous au rayon maternité

Le ventre qui s’arrondit, c’est un peu comme si tout devient réel puisque la grossesse est désormais visible. Les vêtements ne vont plus, il faut désormais se tourner vers le rayon maternité et adapter son dressing. C’est aussi pendant cette période que les regards des autres commencent à se poser avec insistance sur le petit bidon qui pousse. Certains regardent avec tendresse tandis que d’autres, avec un jugement à peine masqué… J’ai toujours fait plus jeune que mon âge. J’ai 26 ans mais on me prend souvent pour une jeune femme au début de la vingtaine. Je vous laisse imaginer les regards choqués des gens qui pensent voir une gamine enceinte en me voyant ! Si au début cela avait tendance à m’agacer, il faut l’avouer, j’ai vite dépassé cela et vit ma grossesse dans le plus grand des bonheurs. Peu importe, l’important c’est de se sentir heureuse et en accord avec soi-même. Le regard des gens, au bout du compte, on ne le remarque plus. Le bonheur de sentir son bébé et de le voir grandir surpasse toutes les ondes négatives que les gens essaient de transmettre. 

Les premiers coups de bébé

Le moment le plus beau, celui que nous attendons toutes et tous, est arrivé dès le quatrième mois pour moi. Lors d’une soirée en famille, alors que Monsieur Chéri et moi étions sur le point de dire au revoir à nos proches, bébé doux à donner ses premiers coups ! Cette sensation est indescriptible ! Sentir mon enfant bouger, qu’il me montre qu’il est bien là dans mon ventre, fut un moment magique dont je me rappelle encore aujourd’hui chaque seconde. Monsieur Chéri était présent et a donc pu lui aussi vivre cette première fois de bébé, cette première manifestation concrète de la vie que nous avons créée ensemble. Bébé doux était dans une forme olympique ! Il a bougé assez longtemps pour que ma famille puisse aussi le sentir en posant leurs mains sur mon ventre.

C’est à partir du cinquième mois, en août, que je sentais de façon plus régulière ces petits mouvements. C’est un processus qui était relativement long et qui m’a parfois frustrée. En effet, après l’avoir senti bouger une première fois, j’avais envie de le sentir tout le temps. Or, ce n’est pas forcément le cas. Maintenant que je suis à mon sixième mois, je le sens bouger tous les jours et plusieurs fois par jour. Un vrai bonheur. Pour celles et ceux qui se demandent ce que ça fait de sentir un bébé bouger dans son ventre, c’est un peu comme si on vous tirait d’un coup sur la peau, à différentes intensités. Cela peut surprendre mais c’est généralement indolore. J’ai parfois l’impression de sentir comme une roue à l’intérieur de mon ventre. La sensation est assez complexe à expliquer puisque le ressenti reste subjectif.

Le temps des achats

mon deuxième trimestre de grossesse

Le deuxième trimestre de grossesse est le bon moment pour effectuer les achats pour l’arrivée de bébé. Monsieur Chéri et moi avons fait quelques petits achats au premier trimestre mais le plus gros a été fait pendant le deuxième trimestre de grossesse. Ces trois mois où j’avais un peu de répit, où le corps était plus dynamique puisque les petits maux du début avaient quasiment tous disparu. Autant en profiter avant le dernier trimestre où je voulais ne plus courir à droite et à gauche mais me reposer avant l’arrivée de bébé doux.

Les examens médicaux

Abordons à présent l’aspect médical de ce deuxième trimestre de grossesse : les examens. Comme pour le premier trimestre j’ai toujours un contrôle mensuel avec ma sage-femme pour vérifier que tout va bien, ainsi que les prises de sang pour vérifier que je n’ai pas été infecté par la toxoplasmose ou la listériose. J’ai aussi fait un dépistage de l’hépatite B ainsi qu’une numération pour rechercher une éventuelle anémie.

Dans cet article je vous parle de ma propre expérience. Nous sommes toutes différentes alors il ne faut pas lire ce qui est écrit ici comme une vérité générale mais plutôt comme le retour d’un vécu. Dans mon cas, tout se passe bien jusqu’à présent – croisons les doigts pour que cela continue -, ce qui fait que je fais tel ou tel examen, que j’ai tel ou tel suivi. 

Au cours du sixième mois de grossesse, j’ai également dû faire une mesure des glycémies lors d’une hyperglycémie provoquée par voie orale pour dépister un potentiel diabète gestationnel. Cet examen se déroule sur environ trois heures. À mon arrivée j’ai fait une prise d’urine et une prise de sang pour mesurer ma glycémie à jeun. Puis l’infirmière m’a donné une solution concentrée avec 75g de glucose à boire en dix minutes. Une heure plus tard avoir ingéré le glucose j’ai fais une seconde prise de sang, puis une deuxième une heure après. Pour résumer : 

  1. Mesure de la glycémie à jeun.
  2. Ingestion du glucose.
  3. Première prise de sang une heure après avoir bu la solution.
  4. Deuxième prise de sang deux heures après avoir bu la solution.

Autant vous prévenir, cette boisson est si concentrée qu’elle est difficile à boire. J’en ai eu des brûlures tout le reste de la journée. Rassurez-vous ces petits maux disparaissent rapidement. C’est un moment désagréable à passer pour être sûre d’être en bonne santé. Vous comprendrez vite que vous êtes capables de déplacer des montagnes pour être sûre que votre petit bout de chou se porte bien. 

Partager sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *