Hasan Minhaj. Ce nom ne vous dit rien ? Impossible de passer à côte de cet humoriste si vous avez, vous aussi, votre dose quotidienne de Netflix. Sinon, rester ici, l’article qui suit va vous faire découvrir une véritable pépite de la plateforme : Patriot Act with Hasan Minhaj.

Une petite révolution dans le paysage des talk-shows américains

Avec son talk-show Patriot Act with Hasan Minhaj, diffusé depuis octobre 2018, Netflix a frappé fort. Le lancement de Patriot Act marque une révolution dans le paysage des talk-shows américains en faisant de Hasan Minhaj le premier comédien indo-musulman à présenter ce type de divertissement. Si la représentation de cette population est très minoritaire à la télévision américaine – alors même qu’elle représente plus de 3 millions d’Américains – c’est surtout la proposition de Hasan qui est intéressante. Au menu du programme : sujets brûlants du monde politique et de la pop culture. Le tout, savamment saupoudré d’un humour ravageur et indubitablement d’une pointe de génie.

Hasan Minhaj n’a pas sa langue dans sa poche, pour notre plus grand plaisir. D’un humour toujours efficace, il aborde des sujets comme la censure en Chine, les prêts étudiants, les droits civiques sous l’ère Trump, les manifestations au Soudan, le cricket et la corruption, le système des retraites, Amazon, Supreme, ou encore la fast-fashion. Une palette de sujets sensibles et polémiques, certes, mais dont le talent d’humoriste de Hasan Minhaj sait nous capter du début à la fin sur des questions qui ne semblent pas, au départ, compatible avec du divertissement. L’immense travail fourni qu’il fournit en amont se ressent, ce qui en fait un talk-show drôle et incroyable autant sur le fond que sur la forme.

De l’humour à la censure

En parlant de sujet brûlants, Patriot Act aura su se faire remarquer dès la première saison, notamment avec un épisode dédié à l’Arabie Saoudite. Hasan y parle de la part sombre de l’Arabie Saoudite, en particulier sur le prince hériter Mohamed Ben Salman et l’affaire Khashoggi. Deux mois après sa mise en ligne, l’Arabie Saoudite demande à Netflix de retirer cet épisode de la plateforme. Pour justifier cette demande, le gouvernement en place a cité l’article 6 de leur loi contre la cybercriminalité qui stipule que tout contenu qui porte atteinte à l’ordre public et aux valeurs religieuses ou aux bonnes mœurs est interdit. Requête à laquelle Netflix a cédé. Décision à laquelle Hasan, de son côté, ne s’est pas privée de répondre.

Parmi toutes les séries originales Netflix, la seule selon les Saoudiens à enfreindre les « valeurs musulmanes » est celle présentée par un musulman.

Hasan Minhaj, « La censure en Chine », Patriot Act (volume 2).

Oui, Hasan Minhaj n’a ni peur de s’exprimer, ni peur d’aborder des sujets polémiques. Si son talk-show est une production Netflix, il ne se prive pas non plus de donner son avis sur son employeur. En effet, dans l’épisode « pétrole » de Patriot Act, il n’hésite pas à critiquer la série Bodyguard – là aussi une production Netflix – qu’il juge islamophobe.

On ne peut pas idolâtrer Roosevelt et détruire l’environnement. Comme Netflix qui diffuse son premier talk-show présenté par un musulman et aussi Bodyguard. Faites gaffe, Netflix. C’est pas si mal, Bodyguard, non ? C’est une bonne série. Au point qu’on en oublie presque le côté islamophobe. Presque.

Hasan Minhaj, « Pétrole », Patriot Act, (volume 1).

De Hasan Minhaj à Patriot Act, un personnage

Hasan Minhaj est un millennial et sait jouer des codes de sa génération pour parler à ce public. Jeune trentenaire branché issu de la culture pop, il jongle entre la politique de Donald Trump et la mode avec des marques comme Supreme. Hasan est le couteau suisse de l’humour.

Mais qui est ce comédien à l’humour ravageur ? Hasan Minhaj s’est fait connaître en intégrant, en 2014, le Daily Show en tant que correspondant politique indien. Né en Californie d’une famille musulmane originaire du nord de l’Inde, il s’est servie de ses origines religieuses et ethniques pour communiquer ces analyses, toujours avec humours, lors de ses apparitions.

En 2017, un an avant la diffusion de Patriot Act with Hasan Minhaj, il avait déjà collaboré avec Netflix pour son one man show Homecoming King. La même année, il se fait remarquer en présentant le dîner annuel de la correspondance de la Maison Blanche. L’événement rassemble les journalistes accrédités de la Maison Blanche et les hommes et femmes politiques américains. Cette année-là, ce dîner avait été boycotté par le président Donald Trump. Une absence dont Hasan Minhaj s’est fait un plaisir de commenter en qualifiant le président des États-Unis d’Amérique de « menteur en chef ».

En 2018, il faisait partie de la liste du Time’s 2018 Next Generation Leaders. L’année suivante, en 2019, il faisait partie des cent personnalités les plus influentes de la planète selon le Time.

Pourquoi faut-il regarder Patriot Act with Hasan Minhaj ?

Patriot Act est ce genre d’émission dont raffolent les Américains. Vous savez, celles qui mêle actualité et humour, avec une morale à la fin mais sans pour autant vous dire ce que vous devez penser. Hasan et son équipe ont justement trouvé le parfait équilibre dans cette recette explosive. Il est l’un des rares humoristes qui sait brillamment faire rire en expliquant, par exemple, comment des riches utilisent la philanthropie pour s’enrichir encore plus, les ravages du fentanyl ou encore l’impact de la NRA. Des sujets facilement inflammable dans l’opinion publique dont Hasan Minhaj arrive à dénoncer les travers tout en ajoutant sa touche humoristique. Son humour est intelligent et jamais persécutant ou méchamment moqueur. C’est une véritable boule de fraîcheur dans le paysage du divertissement actuel.

Après une année 2019 très riche pour le talk show, Hasan revient en 2020 avec un nouvelle saison de Patriot Act. Une troisième année qui confirme la confiance de Netflix en ce divertissement, mais surtout l’engouement du public pour ce show totalement indissociable du personnage Hasan Minhaj. Oui, un comédien, certes, mais il est aussi un véritable personnage qui incarne cette nouvelle génération qui se préoccupe autant de ses baskets que de bousculer la société moderne par une prise de conscience des limites du monde dans lequel nous vivons actuellement. Un seul adjectif suffit pour décrire Patriot Act et, par la même occasion, vous encouragez à le visionner : brillant.

Partager sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *