J’ai passé un cap. Pour certain il sera insignifiant, pour d’autres, vous vous reconnaîtrez dans les lignes qui vont suivre. Je viens d’avoir 25 ans, ce fameux quart de siècle. Cette expression donne l’impression d’avoir des toiles d’araignées et de la poussière sur le corps. Cet anniversaire, je l’appréhendais et, en même temps, j’avais hâte de découvrir ce qui m’attendait. Vingt-cinq ans, c’est un âge un peu trouble. Je me sens à la fois jeune et vieillir. En tout cas, cette ambiguïté se ressent quand je parle de mon âge. Ma tête de bébé ne m’aide pas, d’ailleurs ! Pour les plus jeunes, j’ai l’impression de faire partie d’une époque lointaine. Pour les plus âgés, je suis encore une jeune femme qui débute à peine sa vie.

Je suis née en 1994. J’ai connu les K7, MSN, AOL, Britney Spears, Le prince de Bel-Air, Friends, Loft Story, Star Academy. Mais je suis aussi cette génération qui a grandi avec les réseaux sociaux, qui vit virtuellement, qui passe son temps sur Instagram, qui regarde Youtube, Netflix, et qui place des « lol » à tout bout de champs (honte à moi, je sais). Être née dans le milieu des années 90, c’est faire partie de deux époques totalement différentes. Cette double casquette apporte une richesse qui permet, pour ma part, de modérer les excès de l’environnement dans lequel nous vivons actuellement.

Avoir 25 ans déclenche un chamboulement. Le mien a été net et manifeste ! Le jour de mon anniversaire mon homme, qui partage ma vie depuis le lycée m’a demandé en mariage ! Un jour doublement spécial.

mes 25 ans, lifebylita

Vingt-cinq ans c’est aussi l’âge où l’on veut concrétiser ses projets, se créer une vie qui nous fait rêver. C’est exactement ce que je ressens depuis. Alors, oui, je veux du changement ! Il commencera ici, sur ce blog. Pour ceux qui lisent mes articles, vous savez que je me livre peu, que je garde toujours une certaine distance en restant sur des généralités. J’aspire à un souffle nouveau pour mon blog. C’est une toute nouvelle ligne éditoriale qui arrive. Je veux un espace qui correspond à qui je suis, qui vous donnent envie d’explorer la vie avec moi. Être plus proche de vous pour que vous vous sentiez aussi chez vous ici. C’est un exercice difficile pour moi qui suis habituellement réticente à briser mes barrières, mais avancer dans la vie c’est aussi réfléchir et rectifier le tir quand c’est nécessaire.

Je dois aussi avouer qu’un article m’a particulièrement touché et poussé à me lancer dans mes projets. C’est celui de Coralie du blog Elles en parlent, 10 juillet 2019. Elle y parle de sa première grossesse et de son désir d’avoir un enfant pour ses 30 ans qu’elle a eu la chance de concrétiser. En le lisant j’ai imaginé tout le chemin qu’elle a parcouru, les projets réalisés, les fabuleux résultats qui se sont présenté à elle et son compagnon. Cela a été, en quelque sorte, un des éléments déclencheurs du discours que je tiens à présent.

L’entrain que je connais actuellement à même fait renaître en moi une passion que j’avais mis de côté : l’écriture. Ces dernières années où je ne savais plus vraiment quel chemin emprunter, j’ai délaissé l’écriture. Quelle erreur ! Depuis que j’ai recommencé à écrire, je retrouve ses sensations qui m’animaient quand je parvenais à donner naissance à mon imagination par les mots. Si vous voulez savoir ce que cela donne, je vous invite à lire les chapitres que j’ai déjà publié sur Fyctia. Je participe à un concours d’écriture dont le thème est « sorcière ». Mon histoire s’intitule l’Effrontée. D’ailleurs, si elle vous a plu, vous pouvez mettre un j’aime ou partager autour de vous en vous connectant via votre Facebook.

Je mesure l’importance de pouvoir regarder en arrière d’ici quelques années et me rendre compte du chemin parcouru. Alors j’ai décidé de voir le verre à moitié plein. Je ne veux plus laisser de place aux doutes, aux « si », aux « peut-être ». Je ne sais pas où tout cela va me mener, mais je veux m’y donner à deux mille pour cent.

Partager sur les réseaux

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *